Les chiens font partie de notre famille et méritent une éducation digne de ce nom. L’éducation d’un chien importe beaucoup, mais il est difficile de choisir la méthode la plus efficace. En effet, plusieurs méthodes d’éducation canine existent. Cependant, la méthode choisie doit respecter le chien, et être en accord avec vos principes et vos valeurs. 

Avec l’apparition des nouvelles techniques pour éduquer son chien, notre façon de communiquer avec notre animal de compagnie, notre vision et notre sensibilité évoluent également.

Parmi ces diverses méthodes d’éducation canine se trouve l’éducation positive du chien. Mais qu’est-ce que l’éducation positive du chien ? Quels sont les bienfaits offerts par cette méthode ? Quelles sont les limites de l’éducation positive du chien ? Focus sur l’éducation positive du chien.

éducation positive du chien

Qu’est-ce l’éducation positive du chien ?  

L’éducation positive du chien est un concept éducatif ayant comme objectif d’éduquer le chien en prenant en compte son émotion, sa personnalité, son caractère, l’environnement dans lequel il vit, sa sensibilité, etc.  En d’autres termes, quand on éduque son chien via la technique positive, on travaille sur sa motivation ainsi que sa coopération. À l’inverse de la méthode coercitive, l’éducation positive du chien ne travaille pas sur la peur du chien, ni sur ses craintes. Le chien doit apprendre les bonnes manières et les bons gestes par le biais de la coopération.

Le principe de l’éducation positive du chien

La méthode positive vise à consolider les bons comportements du chien, à créer une bonne relation et une complicité entre le maître et son chien. Leurs relations doivent être fondées sur la bienveillance, le respect, la compréhension de l’autre et l’analyse des comportements du chien. Contrairement aux autres méthodes, la technique positive doit être totalement personnalisée. C’est-à-dire qu’elle change en fonction du chien et du maître. Elle emploie des techniques non coercitives et modulables en fonction du chien.  De plus, l’éducation positive du chien est composée elle-même de plusieurs méthodes. De ce fait, les maîtres qui choisissent cette méthode ont des objectifs communs mais travaillent via des techniques différentes car tous les maîtres et tous les chiens ne sont pas identiques.

À l’instar de l’éducation traditionnelle, l’éducation positive du chien se base sur le terme « éducation ». Pour ce faire, nous cherchons à comprendre davantage notre chien, connaître ses attitudes, son mode de fonctionnement, son vécu, etc. Mais, si telle est la définition d’une éducation positive du chien, qu’en est-il de l’éducation négative du chien ? Il est essentiel de le connaître pour ne pas tomber dans son piège.

Qu’est-ce que l’éducation négative ?

Pour connaître davantage l’éducation positive, il est essentiel d’apprendre son antonyme : l’éducation négative. Dans cette méthode, le maître n’a pas le temps de comprendre son chien et de l’observer attentivement. De ce fait, l’animal est considéré comme étant un objet.

De plus, dans le présent cas, il n’est pas important de connaître le sentiment et la sensation de l’animal durant l’apprentissage.  Même si l’éducation négative est très rapide à mettre en place, elle ne prend pas en compte l’état émotionnel de l’animal. De plus, elle ne renforce pas le lien entre le maître et le chien.

Quels sont les différents types de récompenses dans une éducation positive de chien ?

Pour réaliser l’éducation canine positive, le maître doit offrir des récompenses à son chien. Parmi les récompenses les plus utilisées se trouvent les friandises. D’ailleurs, la friandise constitue la principale critique de cette méthode. Les récompenses doivent être employées intelligemment. Le type de récompense donné au chien varie en fonction du chien, et de l’exercice. Le principe est simple : quand le chien arrive à réaliser l’exercice, on le félicite à travers des récompenses. Mais, quelles sont les récompenses pouvant être utilisées par le maître ?

La voix

La voix du maître permet une connexion instantanée et directe avec le chien. Cependant, vous devez travailler avec diverses intonations afin de faire comprendre aux chiens la différence entre « non » et « c’est bien ». Si cette récompense est considérée comme neutre, l’animal n’aura pas envie de refaire l’exercice.

Le jeu

Le jeu fait également partie des récompenses. Toutefois, il est très difficile de mettre en place un jeu durant la réalisation d’un exercice d’apprentissage. En effet, cela pourra déconcentrer facilement votre chien. Il est vivement conseillé d’utiliser ce type de récompense à la fin de l’éducation afin de récompenser l’animal après une longue séance. Les chiens adorent jouer avec leurs maîtres !

La caresse

La caresse est la récompense la plus employée par les maîtres. Cependant, elle est considérée comme la plus risquée de toute. En effet, il existe des chiens qui ne sont pas tactiles et détestent les papouilles. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de bien connaître son chien. De ce fait, avant de le caresser, vous devez le demander en tendant votre paume vers le chien. S’il renifle votre main, vous pouvez désormais le caresser.

La friandise

Enfin, la dernière récompense concerne la friandise. Tous les chiens adorent les friandises ! Toutefois, il faut être raisonnable et ne pas gaver votre chien de friandise. Il faut opter pour des friandises de qualité en respectant la quantité journalière de votre boule de poils.

Quels sont les bienfaits de l’éducation positive du chien ?  

Éduquer son chien par le biais du renforcement positif vise à développer ses bons comportements au lieu de punir ses mauvais comportements. Depuis quelques années, cette nouvelle méthode est très appréciée en France, en raison de son efficacité. Mais, quels sont les avantages offerts par l’éducation positive du chien ?

Les bienfaits pour l’animal

Par rapport à la méthode coercitive, la méthode positive rend le chien plus serein. En effet, il ne sera pas stressé durant la réalisation de la séance. Elle facilite l’apprentissage des bonnes manières au chien. Le chien se sent respecté et aimé. Durant toutes les séquences d’apprentissages, l’éducateur prend en considération le sentiment du chien et son caractère. De plus, il respecte son état émotionnel.

Cette méthode vise également à améliorer le bien-être de l’animal. L’éducation positive du chien évite également le déclenchement de l’agressivité de l’animal. Il ne sera pas anxieux, ni stressé, ni associable.

Les bienfaits sur la relation du maître avec le chien

Parmi les différentes méthodes d’éducation canines, l’éducation positive fait partie des méthodes qui visent à améliorer la relation entre les deux parties : le maître et le chien. Elle permet d’établir une atmosphère dans lequel une confiance réciproque est présente.

Outre la confiance, un respect mutuel sera également instauré. Grâce à une bonne communication, une meilleure relation sera établie entre le maître et son chien.

Par le biais de l’éducation positive, l’éducateur influe en douceur le comportement de l’animal. Il est important de souligner qu’une éducation trop stricte, ou accentuée sur la punition entraîne des troubles de comportements sur le chien, comme la fugue, etc.

éducation positive chien

Quelles sont les limites de l’éducation positive du chien ?

Les limites de l’éducation positive du chien viennent de l’éducateur, et non de la méthode en question. En effet, plusieurs éducateurs qui utilisent la technique positive vont dans l’exagération, qui est très dangereuse pour le chien. Certains maîtres ne mettent pas de limite à leurs chiens. Ils ne comprennent pas le principe des récompenses et de l’apprentissage du chien. Ces éducateurs ont beaucoup de mal à obtenir des résultats satisfaisants.

L’avis sur l’éducation positive chien varie en fonction de la vision du maître et la personnalité du chien. Cependant, dans tous les cas, quelques points doivent être pris en compte pour avoir des résultats.

Le manque de limite lors de l’apprentissage du chien

Le grand défaut de l’éducation positive du chien est le manque de limite. Comme il a été mentionné antérieurement, ce n’est pas la méthode qui est remise en question, mais c’est le mode d’apprentissage de chaque éducateur. Ce dernier ne pose pas de limite, ni de bornes à son chien, par peur de le stresser. Cependant, les limites rassurent et stabilisent le chien. À l’instar des enfants, les chiens ont également besoin de cadre et de support pour être calme et serein.

L’éducation positive du chien est différente de l’éducation permissive

Il est important de souligner que la méthode positive n’est pas identique à la méthode permissive. Dans l’éducation positive, il faut donner des interdits et des limites à son chien. C’est indispensable, voire fondamental pour une bonne communication et votre vie de famille.

Donc, est-il important d’être intransigeant avec son chien ? Le plus important n’est pas l’intransigeance, mais de poser des limites pour bien éduquer son chien.

Par ailleurs, vous ne devez jamais mélanger la brutalité avec la fermeté. Pour apprendre à son chien les bonnes manières, confiance, assurance et fermeté doivent être vos maîtres mots.

Comment pratiquer l’éducation positive du chien ?

La méthode positive du chien est une nouvelle technique ayant pour but d’éduquer le chien tout en considérant son état émotionnel. Si vous souhaitez apprendre davantage sur cette nouvelle technique, il est vivement conseillé d’acheter un livre sur l’éducation positive du chien. Mais voici les différentes pratiques qui résument le principe de base de l’éducation positive.

education positive chien

Les signaux d’apaisement : Les bases de la communication canine

Le mode de fonctionnement de l’éducation positive canine

L’éducation positive du chien se base sur la récompense. Selon cette méthode, les récompenses sont plus efficaces que les punitions. Le chien est encouragé à opter pour le bon comportement s’il sait que la réalisation du bon comportement permet d’avoir une récompense.

De ce fait, le chien lie le comportement souhaité par son maître à une bonne pratique, une expérience joyeuse et réconfortante. Par conséquent, il aura tendance à le refaire.

Concernant la punition, en cas de mauvais comportement, il est conseillé de simuler l’indifférence pour l’éducateur. Le chien va tout de suite abandonner un comportement qui ne provoque pas de réaction venant de son maître.

L’éducation du chien à l’aide du plaisir

Lors de l’apprentissage via l’éducation positive du chien, les récompenses jouent un rôle essentiel. Comme il a été mentionné antérieurement, les friandises ne sont pas les seules récompenses utilisées pour faire plaisir à son chien. Il est également possible d’opter pour des morceaux de jambon, ou de saucisse durant les premières séances d’éducation.

Ensuite, après quelque temps, il est possible de renforcer l’apprentissage en donnant moins de gratification au chien. Toutefois, il adore recevoir des mots doux et des caresses. Les chiens préfèrent également une partie de jeu, une promenade, une parole douce, des félicitations, etc. À travers ces petites attentions, votre chien vous écoutera facilement.

L’éducation du chien en diminuant les désagréments

Outre les récompenses antérieurement citées, la réduction des désagréments est essentielle dans une éducation positive du chien. Les maîtres peuvent aussi alléger la privation du chien. Pour ce faire, il est possible de lui redonner un jouet confisqué. Pour ne pas tomber dans l’extrême, vous devez poser des limites à voter chien.

Quels sont les différents types de punition dans une éducation positive ?

Contrairement aux idées reçues, il est tout à fait possible de donner des punitions dans une éducation positive. Cependant, le type de punition s dans cette méthode est différent. Pour ce faire, le maître peut confisquer son jouet favori, mettre une assiette délicieuse hors de la vue du chien, isoler le chien, etc. Durant une séance d’éducation, vous devez simplement ignorer le chien quand il adopte un mauvais comportement. Comme le chien est très sociable, il abandonnera très vite ses mauvais agissements quand le maître ne réagit pas.

Les punitions stressantes et déplaisantes sont à bannir complètement

Pour éduquer son chien, nous avons besoin de le punir quand il fait des bêtises. Cependant, les punitions utilisées dans l’éducation positive ne doivent pas être déplaisantes ni stressantes pour le chien. Il ne faut pas trop hurler sur son chien ni le taper. Les punitions favorisées ont été déjà mentionnées antérieurement.

Les clichés sur l’éducation positive du chien

Plusieurs personnes critiquent l’éducation positive du chien comme étant le monde des « Bisounours ». En effet, d’après leur façon de penser, l’éducation positive ne s’accompagne pas de limite et on gave les chiens de friandises. Voici les clichés les plus populaires concernant l’éducation positive du chien.

Nous gavons nos chiens de friandises

Comme il a été vu tout au long de cet article, la méthode positive insiste sur la motivation de l’animal. La friandise fait partie des nombreuses récompenses pouvant être utilisées afin de motiver le chien. Certes, nous donnons des friandises à nos chiens durant une séance d’éducation positive mais nous limitons la quantité octroyée au chien.

Les maîtres ne disent jamais « non » à leurs chiens

Il est important de souligner à nouveau qu’il est fondamental de poser des limites à son chien. Les limites favorisent le bien-être de l’animal. De ce fait, mettre des interdits est indispensable pour tout type d’éducation, même pour le cas de l’éducation positive.

Zéro règle

Certaines personnes jugent que l’éducation positive ne met pas de règle aux chiens. C’est totalement faux ! En effet, il est impossible de vivre dans une maison sans règle de vie. Ainsi, la méthode positive met également en place des règles pour une bonne entente entre le maître et le chien.

Les points importants qu’il faut retenir concernant l’éducation positive du chien

La méthode positive n’est pas fondée sur l’autorisation intégrale et la liberté absolue du chien. Elle vise à renforcer le lien entre le maître et son chien.

Pour ce faire, la méthode renforce les bons comportements de l’animal et éloigne les comportements déplaisants. L’éducation positive permet au chien de modifier son comportement sans le contraindre ni faire recours à la violence. Pour cela, le maître doit apprendre à connaître son chien, ce qu’il ressent, son caractère, etc.

La méthode positive est une méthode modulable et change en fonction de la personnalité du maître et de son chien.

Contrairement à ce que tout le monde pense, cette méthode peut être pratiquée sans utiliser des friandises. En effet, l’éducateur peut mettre en place différents types de récompenses : câlin, mots doux, félicitations, etc.

 

Sur le même thème :

cage pour chien

Cage pour chien : à quoi ça sert ?

chien qui aboie la nuit

Chien qui aboie la nuit : comprendre et éduquer

chien qui tire en laisse

Chien qui tire en laisse : comment régler le problème ?

collier de dressage

Collier de dressage pour chien : mythe et réalité

 

Répulsif pour chien : atouts et dangers